1. Permis de conduire international
  2.  / 
  3. Blog
  4.  / 
  5. 10 faits intéressants sur la République dominicaine
10 faits intéressants sur la République dominicaine
April 14, 2024

10 faits intéressants sur la République dominicaine

Quelques informations sur la République dominicaine :

  • Population : Environ 11,2 millions d’habitants.
  • Capitale : Saint-Domingue.
  • Langue officielle : Espagnol.
  • Monnaie : Peso dominicain (DOP).
  • Le gouvernement : République présidentielle unitaire.
  • Religion principale : Christianisme.
  • Géographie : La République dominicaine occupe les deux tiers orientaux de l’île d’Hispaniola, dans les Caraïbes. Elle est connue pour sa géographie variée, comprenant des chaînes de montagnes, des forêts tropicales et des plages.

Fait 1 : Saint-Domingue est la plus ancienne capitale des Amériques fondée par les Européens.

Santo Domingo a été fondée en 1496 par Bartholomew Columbus, le frère de Christophe Colomb, ce qui en fait la plus ancienne colonie européenne des Amériques. La ville a été la capitale de la colonie espagnole d’Hispaniola et est devenue plus tard le siège du premier gouvernement colonial espagnol dans le Nouveau Monde.

Outre son importance historique en tant que plus ancienne capitale des Amériques fondée par des Européens, Saint-Domingue abrite l’Universidad Autónoma de Santo Domingo (UASD), qui est la plus ancienne université des Amériques. L’UASD a été fondée en 1538 par décret royal du roi Charles Ier d’Espagne, ce qui en fait la première université établie dans le Nouveau Monde.

Максим Улитин, CC BY 3.0, via Wikimedia Commons

Fait 2 : La pierre semi-précieuse de Larimar n’est extraite que dans cette région.

Le larimar, également connu sous le nom de “pierre de Stefilia”, a été découvert dans la province de Barahona en République dominicaine en 1974 par un artisan local nommé Miguel Méndez. Les teintes bleues frappantes de la pierre, allant du bleu clair au bleu turquoise et au bleu verdâtre, en font une pierre très recherchée pour la fabrication de bijoux et d’objets décoratifs.

Le larimar est une forme rare de pectolite, un minéral généralement de couleur blanche ou grise. La coloration bleue du Larimar est due à la présence de cuivre dans la pierre. La pierre précieuse se trouve principalement dans la roche volcanique de la région de Barahona, où elle s’est formée par une combinaison d’activité volcanique et de processus hydrothermaux.

En raison de sa présence géographique limitée, le Larimar est considéré comme l’une des pierres précieuses les plus exclusives au monde. Sa rareté, associée à ses couleurs éclatantes et à ses motifs uniques, en a fait un objet de collection prisé et un choix populaire pour les créateurs de bijoux du monde entier.

Fait 3 : Le point culminant de la région des Caraïbes est situé en République dominicaine.

Le Pico Duarte est le plus haut sommet des Caraïbes, avec une altitude de 3 087 mètres (10 128 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Elle fait partie de la Cordillère centrale, qui traverse le centre de la République dominicaine.

Le Pico Duarte offre des vues panoramiques époustouflantes sur le paysage environnant, notamment sur les forêts luxuriantes, les vallées profondes et d’autres sommets des montagnes des Caraïbes. Le sommet est une destination populaire pour les randonneurs et les amateurs de plein air, qui peuvent se lancer dans des aventures de trekking de plusieurs jours pour atteindre le sommet.

La randonnée jusqu’au sommet du Pico Duarte est une expérience difficile mais gratifiante, qui permet aux visiteurs de s’immerger dans la beauté naturelle et la biodiversité des hauts plateaux de la République dominicaine. La montagne abrite également une flore et une faune uniques, y compris des espèces endémiques que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde.

Adrian Michael, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Fait 4 : Il existe des animaux endémiques à la République dominicaine.

La République dominicaine possède une grande diversité d’habitats, notamment des forêts tropicales humides, des forêts sèches, des montagnes et des zones côtières, qui abritent un riche éventail d’espèces sauvages. Parmi les espèces animales endémiques de la République dominicaine figurent le solénodon d’Hispaniola (Solenodon paradoxus), un mammifère primitif à la morsure venimeuse, et le hutia d’Hispaniola (Plagiodontia aedium), une espèce de rongeur.

En outre, l’île abrite de nombreuses espèces d’oiseaux endémiques, dont l’amazone d’Hispaniola (Amazona ventralis), le trogon d’Hispaniola (Priotelus roseigaster) et le corbeau palmiste d’Hispaniola (Corvus palmarum), entre autres. On trouve également des reptiles, des amphibiens, des insectes et des poissons d’eau douce endémiques dans toute l’île.

Fait 5 : Voici les plages les plus qualitatives de la mer des Caraïbes

La République dominicaine possède de nombreuses plages arborant le drapeau bleu et la température y est agréable tout au long de l’année. La République dominicaine dispose d’un large éventail de plages le long de son littoral, notamment des plages au sable blanc et doux, aux eaux turquoise et à l’environnement tropical luxuriant. Parmi les plages les plus populaires de la République dominicaine figurent Punta Cana, Bavaro Beach, Playa Rincon, Playa Juanillo et Playa Grande.

Chaque destination des Caraïbes possède son propre charme et son propre attrait, et l’exploration de différentes plages permet aux voyageurs de découvrir leurs préférées.

Note: When planning your trip, check here if you need an International Driver’s License in the Dominican Republic to drive.

Fait 6 : Le drapeau de la République dominicaine a un symbolisme religieux.

Le symbolisme religieux du drapeau de la République dominicaine reflète l’héritage majoritairement catholique du pays et l’influence du christianisme sur sa culture et son identité. La croix blanche au centre du drapeau représente la foi chrétienne et sert de symbole de paix, de sacrifice et d’unité. Au centre de la croix se trouvent les armoiries, qui représentent un bouclier, six lances, une branche de laurier et une branche de palmier. En outre, les couleurs du drapeau – le bleu, qui représente la liberté, et le rouge, qui symbolise le sang versé pour l’indépendance – soulignent l’histoire et les valeurs de la nation.

Fait 7 : Les zones protégées de la République dominicaine occupent environ 25 % de son territoire.

La République dominicaine a déployé des efforts considérables pour conserver son patrimoine naturel en créant des zones protégées, notamment des parcs nationaux, des réserves naturelles, des parcs marins et d’autres types de paysages protégés. Ces zones sont désignées pour sauvegarder la biodiversité, préserver les ressources naturelles et promouvoir le développement durable.

Les zones protégées de la République dominicaine comprennent divers écosystèmes tels que des forêts tropicales humides, des forêts de nuages, des mangroves, des récifs coralliens et des écosystèmes de montagne. Ils servent d’habitat à de nombreuses espèces végétales et animales, dont beaucoup sont endémiques ou menacées.

Anton Bielousov, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Fait 8 : L’agriculture de la République dominicaine est bien développée par rapport à ses besoins.

L’agriculture est un secteur important en République dominicaine, employant une part significative de la population et jouant un rôle crucial dans l’économie du pays. La République dominicaine produit une grande variété de produits agricoles, notamment des fruits tropicaux, des légumes, des céréales, du café, du cacao, de la canne à sucre et du bétail.

Dans le passé, la canne à sucre était une culture agricole majeure en République dominicaine et l’industrie sucrière jouait un rôle central dans l’économie du pays. De grandes plantations de sucre ont été créées pendant la période coloniale, et la production de sucre est devenue un moteur essentiel de la croissance économique et du développement. Toutefois, au fil des ans, l’économie de la République dominicaine s’est diversifiée et de nouvelles industries sont apparues, réduisant l’importance relative de la production de canne à sucre. Aujourd’hui, l’économie de la République dominicaine est plus diversifiée, avec des secteurs clés tels que le tourisme, l’industrie manufacturière, l’agriculture (au-delà de la canne à sucre), les services et les envois de fonds des Dominicains vivant à l’étranger.

Fait 9 : Des milliers de baleines à bosse migrent chaque année vers les eaux de la République dominicaine.

Les eaux entourant la République dominicaine, en particulier le banc d’argent, la baie de Samaná et les eaux au large de la péninsule de Samaná, sont d’importantes zones de reproduction et de mise bas pour les baleines à bosse. Ces majestueux mammifères marins migrent chaque année de l’Atlantique Nord vers la région, entre décembre et mars, pour s’accoupler, mettre bas et allaiter leurs petits dans les eaux chaudes des Caraïbes.

Au plus fort de la saison des baleines à bosse, les visiteurs de la République dominicaine ont l’occasion d’assister aux impressionnantes démonstrations de ces magnifiques créatures, notamment le brassement, le claquement de la queue et le chant. Des excursions d’observation des baleines sont proposées par des voyagistes agréés, offrant aux visiteurs la possibilité d’observer de près les baleines à bosse tout en respectant les directives d’observation responsable de la faune afin de minimiser les perturbations pour les animaux.

Fait 10 : Il existe plusieurs gisements d’ambre en République dominicaine.

L’ambre est une résine d’arbre fossilisée qui contient souvent du matériel végétal, des insectes et d’autres organismes préservés. Les gisements d’ambre de la République dominicaine, en particulier ceux de la région nord du pays, sont réputés pour leur qualité exceptionnelle et la diversité des fossiles qu’ils contiennent.

Les gisements d’ambre dominicains les plus connus sont situés dans la Cordillère Septentrionale, en particulier dans la région de la ville de Santiago et de la ville côtière de Puerto Plata. Ces dépôts remontent aux époques du Miocène et de l’Oligocène, ce qui leur confère un âge de plusieurs millions d’années.

L’ambre dominicain est prisé par les scientifiques, les collectionneurs et les joailliers pour sa clarté, sa couleur et les spécimens remarquables qu’il préserve. Les fossiles trouvés dans l’ambre dominicain comprennent d’anciens insectes, araignées, plantes et même de petits vertébrés, ce qui permet d’obtenir des informations précieuses sur les écosystèmes et la biodiversité préhistoriques.

Please type your email in the field below and click "Subscribe"
Subscribe and get full instructions about the obtaining and using of International Driving License, as well as advice for drivers abroad