1. Permis de conduire international
  2.  / 
  3. Blog
  4.  / 
  5. 10 faits intéressants sur la Colombie
10 faits intéressants sur la Colombie
April 06, 2024

10 faits intéressants sur la Colombie

Quelques informations sur la Colombie :

  • Population : Environ 52 millions d’habitants.
  • Capitale : Bogota.
  • La plus grande ville : Bogota.
  • Langue officielle : Espagnol.
  • Monnaie : Peso colombien (COP).
  • Le gouvernement : République constitutionnelle présidentielle unitaire.
  • Religion principale : Catholicisme romain.
  • Géographie : Située au nord-ouest de l’Amérique du Sud, la Colombie est connue pour la diversité de ses paysages, notamment la cordillère des Andes, la forêt amazonienne et les côtes des Caraïbes et du Pacifique, couvrant une superficie d’environ 1 141 748 kilomètres carrés.

Fait 1 : Plus de 100 peuples indigènes ont survécu en Colombie

La Colombie s’enorgueillit de posséder l’une des populations indigènes les plus diversifiées d’Amérique du Sud. Selon les registres officiels, il existe environ 115 groupes indigènes distincts en Colombie, chacun ayant sa propre langue, ses propres coutumes et ses propres traditions. Voici quelques groupes indigènes notables :

  1. Wayuu : Le peuple Wayuu habite la région aride de La Guajira, dans le nord de la Colombie. Connus pour leurs textiles éclatants et leurs techniques de tissage complexes, les Wayuu sont des artisans qualifiés qui créent des mochilas (sacs) et des hamacs colorés. Leur société est matrilinéaire et ils pratiquent des cérémonies traditionnelles, comme le rituel “yonna” pour les adolescentes.
  2. Kogui : Vivant dans la Sierra Nevada de Santa Marta, les Kogui sont réputés pour leur sagesse spirituelle et leur gestion de l’environnement. Ils se considèrent comme les “frères aînés” chargés de maintenir l’équilibre cosmique. Les Kogui cultivent des pratiques agricoles ancestrales et prônent la conservation de l’environnement.
  3. Emberá : Résidant dans les forêts tropicales des régions du Chocó et de l’Amazonie, les Emberá sont d’habiles artisans, connus pour leurs vanneries complexes et leurs sculptures sur bois. Ils entretiennent des liens étroits avec la nature et dépendent de la pêche, de la chasse et de la cueillette pour leur subsistance.
  4. Nasa : Le peuple Nasa, également connu sous le nom de Páez, habite le département du Cauca. Ils sont reconnus pour leur résilience et leur défense des droits des indigènes. Les Nasa pratiquent une agriculture traditionnelle, cultivant des produits tels que le maïs, les haricots et les pommes de terre, tout en participant activement à des mouvements sociaux et politiques.
TanenhausCC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Fait 2 : La Colombie est le principal pays producteur de coca.

Selon divers rapports, la Colombie représente toujours une part importante de la culture mondiale de coca, les estimations fluctuant au fil du temps en raison des efforts d’éradication et de l’évolution des schémas de culture. La culture extensive de la coca dans le pays sert de matière première à la production de cocaïne, les groupes criminels organisés exploitant des laboratoires clandestins pour transformer les feuilles de coca en chlorhydrate de cocaïne.

Pablo Escobar, l’un des barons de la drogue les plus célèbres de l’histoire, est originaire de Colombie. En tant que chef du cartel de Medellín, Escobar a joué un rôle central dans l’expansion du commerce de la cocaïne en Colombie à la fin du XXe siècle. Son empire criminel a accumulé une richesse et un pouvoir immenses, alimentant la violence, la corruption et l’instabilité sociale en Colombie.

Fait 3 : La capitale Bogota est l’une des villes les plus élevées du monde.

Située dans la région des Andes, Bogota se trouve à une altitude d’environ 2 640 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui en fait l’une des capitales les plus élevées du monde. Sa situation élevée influence son climat, avec des températures plus fraîches que dans les régions plus basses et une pression atmosphérique unique à laquelle les visiteurs peuvent avoir besoin d’un certain temps pour s’acclimater à leur arrivée.

Remarque : si vous prévoyez de visiter le pays, vérifiez si vous avez besoin d’un permis de conduire international en Colombie pour conduire.

Rosalba Tarazona, (CC BY-SA 2.0)

Fait 4 : La Colombie est l’un des pays où la diversité est la plus grande.

La Colombie est réputée pour sa remarquable biodiversité et se classe parmi les pays les plus riches en biodiversité au monde. Ses divers écosystèmes, qui vont des forêts tropicales luxuriantes aux chaînes de montagnes andines et aux plaines côtières, abritent un éventail extraordinaire d’espèces végétales et animales.

La méga-diversité de la Colombie est attestée par des statistiques impressionnantes :

  1. Richesse des espèces : La Colombie abrite une variété stupéfiante d’espèces, qu’il s’agisse de plantes, d’animaux ou de micro-organismes. Elle peut se targuer de posséder l’une des plus grandes richesses en espèces par unité de surface au monde.
  2. Espèces endémiques : Une part importante de la biodiversité colombienne est constituée d’espèces endémiques que l’on ne trouve nulle part ailleurs sur Terre. Ces espèces uniques ont évolué de manière isolée dans les divers habitats de la Colombie, ce qui rend les efforts de conservation cruciaux pour leur survie.
  3. Points chauds de la biodiversité : La Colombie contient plusieurs points chauds de la biodiversité reconnus au niveau mondial, tels que la cordillère des Andes et la région de Chocó-Darién. Ces zones présentent des niveaux exceptionnellement élevés de richesse en espèces et d’endémisme, ce qui souligne leur importance pour la conservation.
  4. Efforts de conservation : La Colombie a fait des progrès considérables en matière de conservation de la biodiversité, en créant de nombreuses zones protégées, des parcs nationaux et des réserves biologiques pour sauvegarder son patrimoine naturel. Ces efforts visent à préserver la méga-diversité de la Colombie pour les générations futures et à promouvoir le développement durable.

Fait 5 : La Colombie compte 60 parcs nationaux

Ces zones protégées englobent une grande variété d’habitats, notamment des forêts tropicales, des forêts de nuages, des montagnes, des régions côtières et bien d’autres encore, offrant un refuge à de nombreuses espèces végétales et animales.

Le système des parcs nationaux colombiens, administré par les parcs nationaux de Colombie (Parques Nacionales Naturales de Colombia), supervise la gestion et la conservation de ces parcs. Avec un total d’environ 60 parcs nationaux, la Colombie offre des possibilités de loisirs en plein air, d’écotourisme, de recherche scientifique et de conservation de la biodiversité.

AdventourscolombiaCC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Fait 6 : Il y a une ville en Colombie qui reçoit le plus de pluie au monde.

Leticia, située dans le département de l’Amazonas au sud de la Colombie, a la particularité d’être l’une des villes les plus humides de la planète en termes de précipitations annuelles.

Située au cœur de la forêt amazonienne, Leticia connaît un climat de forêt tropicale humide caractérisé par une forte humidité et des précipitations abondantes tout au long de l’année. La ville reçoit des précipitations importantes, dépassant souvent 3 000 millimètres (118 pouces) par an, avec des précipitations régulières sur tous les mois.

Les précipitations fréquentes contribuent à la végétation luxuriante et à la biodiversité de la région amazonienne qui entoure Leticia.

Fait 7 : La Colombie est le deuxième exportateur de fleurs

Réputée pour son industrie florale dynamique, la Colombie bénéficie de conditions climatiques favorables et de paysages géographiques diversifiés qui contribuent à son succès en matière de culture et d’exportation de fleurs. Le pays cultive un large éventail de fleurs, dont les roses, les œillets, les chrysanthèmes et les orchidées, entre autres. Ces fleurs sont réputées pour leur qualité, leur fraîcheur et leur variété, et sont destinées aux marchés nationaux et internationaux. L’industrie florale joue un rôle important dans l’économie colombienne, générant des revenus substantiels et offrant des opportunités d’emploi à des milliers de travailleurs, en particulier dans les zones rurales où se trouvent les fermes florales. Les fleurs colombiennes sont exportées dans le monde entier, les principaux marchés étant les États-Unis, l’Europe et l’Asie.

Joe Ross, (CC BY-SA 2.0)

Fait 8 : Il y a une rivière arc-en-ciel dans le Columbia

Le fleuve en question est communément appelé “Caño Cristales” ou “fleuve des cinq couleurs”. Situé dans le parc national de la Serranía de la Macarena, dans la région de Meta en Colombie, Caño Cristales est réputé pour son étonnante palette de couleurs vives, notamment le rouge, le jaune, le vert, le bleu et le noir.

Les couleurs uniques du Caño Cristales sont le résultat d’une combinaison de facteurs, notamment la présence de diverses plantes aquatiques, d’algues et de dépôts minéraux sur le lit de la rivière. À certaines périodes de l’année, généralement entre juillet et novembre lorsque les conditions météorologiques sont optimales, la rivière se transforme en un spectacle de couleurs à couper le souffle, attirant des visiteurs du monde entier.

Info n° 9 : Il y a des carnavals très colorés en Colombie.

La Colombie est réputée pour ses carnavals vibrants et riches en culture, qui sont célébrés avec ferveur et enthousiasme dans les différentes régions du pays. Le carnaval de Barranquilla, célébré chaque année dans la ville de Barranquilla, est l’un des carnavals les plus importants et les plus colorés de Colombie. Ce carnaval est l’un des événements culturels les plus importants et les plus significatifs de Colombie. Il se caractérise par des défilés animés, des costumes élaborés, de la musique et des danses traditionnelles, et une atmosphère festive qui attire des millions d’habitants et de touristes.

Outre le carnaval de Barranquilla, la Colombie abrite d’autres carnavals hauts en couleur, chacun ayant ses propres traditions et coutumes. Par exemple, le carnaval de Pasto, dans la ville de Pasto, présente des costumes éclatants, le folklore indigène et des spectacles de rue animés, tandis que le carnaval noir et blanc, dans la ville de Pasto, associe l’héritage culturel à l’expression artistique, avec des chars élaborés, de la musique et de la danse pour célébrer la diversité de la culture colombienne.

Carnaval.com Studios, (CC BY 2.0)

Fait 10 : Il existe une église souterraine en Colombie

Un exemple notable est la cathédrale de sel de Zipaquirá, située dans la ville de Zipaquirá, à environ 50 kilomètres au nord de Bogota, la capitale de la Colombie. Cette remarquable église souterraine est creusée dans les tunnels d’une mine de sel et présente une architecture, des sculptures et un symbolisme religieux impressionnants.

La cathédrale de sel de Zipaquirá est considérée comme l’un des sites religieux et architecturaux les plus importants de Colombie, attirant des visiteurs du monde entier. Il comprend une série de chambres caverneuses, chacune ornée de sculptures et de croix taillées directement dans les parois de la roche saline. La nef principale de la cathédrale, connue sous le nom de “chambre de la cathédrale”, abrite une croix imposante et sert de point central pour les services religieux et les cérémonies.

Please type your email in the field below and click "Subscribe"
Subscribe and get full instructions about the obtaining and using of International Driving License, as well as advice for drivers abroad