1. Permis de conduire international
  2.  / 
  3. Blog
  4.  / 
  5. 10 faits intéressants sur le Viêt Nam
10 faits intéressants sur le Viêt Nam

10 faits intéressants sur le Viêt Nam

Faits en bref sur le Viêt Nam :

  • Population : Environ 98 millions d’habitants.
  • Capitale : Hanoi.
  • La plus grande ville : Ho Chi Minh Ville (anciennement Saigon).
  • Langue officielle : Le vietnamien.
  • Monnaie : Dong vietnamien.
  • Le gouvernement : République socialiste.
  • Religion principale : Bouddhisme.
  • Géographie : Située en Asie du Sud-Est, elle est bordée par la Chine, le Laos, le Cambodge et la mer de Chine méridionale.

Fait 1 : Le Viêt Nam est un pays de rivières

Le Viêt Nam, souvent surnommé le “pays du dragon bleu”, s’enorgueillit d’une remarquable abondance de rivières, avec plus de 2 360 cours d’eau serpentant à travers son relief varié. Ces cours d’eau jouent un rôle essentiel dans la géographie, la culture et l’économie du Viêt Nam, en tant qu’artères vitales qui soutiennent la vie dans tout le pays. Du majestueux fleuve Rouge, au nord, à l’immense fleuve Mékong, au sud, ces cours d’eau fournissent des ressources essentielles pour l’irrigation, le transport et la production d’énergie hydroélectrique.

Les régions fertiles du delta formées par ces fleuves, telles que l’emblématique delta du Mékong et le très animé delta du fleuve Rouge, sont de véritables greniers à blé, où l’on pratique une agriculture extensive et où des millions de personnes gagnent leur vie. Au-delà de leur utilité pratique, les rivières du Viêt Nam ont également une profonde signification culturelle, occupant une place importante dans le folklore, les traditions et les rituels locaux. Avec leurs paysages pittoresques et leurs eaux tranquilles, ces voies d’eau offrent aux habitants et aux visiteurs des possibilités de croisières tranquilles, d’expéditions de pêche sereines et d’expériences d’écotourisme immersives.

Fait 2 : Le Viêt Nam est le principal exportateur de noix de cajou.

Le Viêt Nam est l’un des principaux producteurs et exportateurs de noix de cajou au monde, l’industrie de la noix de cajou jouant un rôle important dans l’économie agricole du pays. Le climat favorable et les conditions de croissance adéquates du Viêt Nam en font un pays bien adapté à la culture des noix de cajou, en particulier dans les régions méridionales du pays. L’industrie vietnamienne de la noix de cajou a connu une croissance rapide au cours des dernières décennies, alimentée par l’augmentation de la demande mondiale de noix de cajou et l’accent mis sur la transformation à valeur ajoutée. Le Viêt Nam transforme une grande partie des noix de cajou brutes du monde, avec de nombreuses installations de transformation situées dans les principales régions productrices de noix de cajou, comme Binh Phuoc et Dong Nai. Les produits transformés à base de noix de cajou, notamment les amandes, les noix grillées et les snacks à base de noix de cajou, sont exportés vers des marchés du monde entier, ce qui fait du Viêt Nam un acteur clé du commerce mondial de la noix de cajou.

Fait 3 : Le Viêt Nam possède la plus grande grotte du monde.

Le Viêt Nam abrite la grotte de Son Doong, reconnue comme la plus grande grotte du monde en termes de volume. Située dans le parc national de Phong Nha-Ke Bang, dans la province de Quang Binh, la grotte de Son Doong est une merveille naturelle aux proportions immenses. Ses cavernes s’étendent sur plus de 5 kilomètres de long, atteignent jusqu’à 200 mètres de hauteur et contiennent leur propre rivière souterraine et leur propre écosystème. Découverte en 1991 et entièrement explorée en 2009, la grotte de Son Doong continue de captiver les explorateurs et les amateurs d’aventure par sa beauté à couper le souffle et son ampleur inégalée, offrant une expérience unique à ceux qui s’aventurent dans ses profondeurs.

Brian Hancill, (CC BY-NC 2.0)

Fait 4 : Au Viêt Nam, un réseau de tunnels artificiels a été préservé.

Le Vietnam abrite les tunnels de Cu Chi, un vaste réseau de tunnels souterrains utilisés par les guérilleros vietcongs pendant la guerre du Vietnam. Situés près de Ho Chi Minh Ville (anciennement Saigon), les tunnels de Cu Chi ont constitué un bastion stratégique vital pour le Viêt-cong, offrant des abris, des voies de communication, des lignes de ravitaillement et des positions défensives contre les forces ennemies.

Les tunnels de Cu Chi témoignent de l’ingéniosité et de la résistance du peuple vietnamien en temps de guerre. Construits à la main à l’aide d’outils et de méthodes simples, les tunnels s’étendaient sur des centaines de kilomètres et comprenaient des quartiers d’habitation, des zones de stockage, des hôpitaux, des centres de commandement et des trappes. Le réseau de tunnels a permis au Viêt-cong de lancer des attaques surprises contre les troupes ennemies, d’échapper à la surveillance aérienne et de maintenir sa résistance face à une puissance de feu supérieure.

Aujourd’hui, les tunnels de Cu Chi ont été préservés en tant que site historique et attraction touristique populaire, offrant aux visiteurs un aperçu des dures réalités de la guerre et de l’ingéniosité du peuple vietnamien.

Fait 5 : Il y a beaucoup de temples bouddhistes au Viêt Nam.

Le Viêt Nam abrite un grand nombre de temples bouddhistes, qui reflètent l’héritage bouddhiste et les traditions spirituelles profondément enracinées du pays. Des petites pagodes de quartier aux grands complexes de temples, l’architecture bouddhiste imprègne le paysage vietnamien, servant de centres de culte, de méditation et de rassemblement communautaire.

Ces temples varient en taille, en style et en importance, certains datant de plusieurs siècles, d’autres ayant été construits plus récemment. De nombreux temples sont ornés de sculptures complexes, de décorations colorées et de toits de pagode emblématiques, créant des espaces sereins et sacrés pour la contemplation et la prière.

Partout au Viêt Nam, les temples bouddhistes jouent un rôle central dans la vie quotidienne, accueillant des cérémonies religieuses, des festivals culturels et des événements communautaires. Ils servent de sanctuaires spirituels où les fidèles viennent rendre hommage au Bouddha, faire des offrandes et demander conseil aux moines et aux nonnes.

Fait 6 : Le principal moyen de transport est la moto.

Les motos sont un mode de transport omniprésent au Viêt Nam, en particulier dans les zones urbaines comme Hanoi et Ho Chi Minh Ville (anciennement Saigon). Connues sous le nom familier de “xe máy”, les motos constituent un moyen pratique et efficace de naviguer dans les rues animées et les ruelles étroites des villes vietnamiennes.

Les motos sont appréciées par les habitants et les touristes pour leur prix abordable, leur maniabilité et leur polyvalence. Ils constituent un moyen souple et agile de traverser les embouteillages, en se faufilant facilement dans les voies étroites et les intersections encombrées. Outre le transport personnel, les motos sont souvent utilisées à des fins commerciales, comme véhicules de livraison de biens et de services.

La prévalence des motos au Viêt Nam est attribuée à plusieurs facteurs, notamment la densité de la population urbaine du pays, l’infrastructure limitée des transports publics et l’accessibilité économique des motos par rapport aux voitures.

Remarque : si vous envisagez de louer une voiture ou une moto, vérifiez si vous avez besoin d’un permis de conduire international au Viêt Nam pour conduire.

Fait 7 : Le Viêt Nam compte 8 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ces sites sont reconnus pour leur importance culturelle, historique et naturelle, contribuant au riche patrimoine culturel du Viêt Nam et attirant des visiteurs du monde entier. Il s’agit notamment de

  1. Complexe de monuments de Huê : Ce site comprend un ensemble de bâtiments historiques, de temples, de palais et de fortifications situés à Huê, l’ancienne capitale du Vietnam sous la dynastie des Nguyen.
  2. La baie d’Ha Long : Connue pour ses eaux émeraude et ses îles calcaires imposantes, la baie d’Ha Long est un paysage naturel à couper le souffle situé dans le golfe du Tonkin.
  3. Ancienne ville de Hoi An : ce port de commerce bien préservé du XVe au XIXe siècle présente un mélange d’influences architecturales vietnamiennes, chinoises, japonaises et européennes.
  4. Sanctuaire de My Son : Situé dans le centre du Vietnam, My Son est un complexe de ruines de temples hindous datant du royaume de Champa, un témoignage de l’histoire ancienne du Vietnam.
  5. Parc national de Phong Nha-Ke Bang : abritant de magnifiques paysages karstiques, des grottes anciennes et une riche biodiversité, ce parc national est un paradis pour les amoureux de la nature et les amateurs d’aventure.
  6. Citadelle impériale de Thang Long : située à Hanoi, cette ancienne citadelle a servi de centre politique et culturel du Viêt Nam pendant plus de mille ans.
  7. Citadelle de la dynastie Ho : Construite au XIVe siècle, cette forteresse de la province de Thanh Hoa est un exemple exceptionnel de l’architecture médiévale vietnamienne.
  8. Complexe paysager de Trang An : cette zone pittoresque de la province de Ninh Binh présente des formations karstiques calcaires, des grottes et des sites culturels, offrant aux visiteurs un mélange unique de beauté naturelle et de patrimoine culturel.

Fait 8 : La bière est populaire au Viêt Nam et c’est l’une des moins chères au monde.

La bière est une boisson populaire au Viêt Nam, appréciée par les habitants et les visiteurs comme boisson rafraîchissante pour accompagner les repas, les réunions sociales et les activités de loisirs. Le Viêt Nam possède une culture de la bière très vivante, avec une grande variété de marques de bières nationales et internationales disponibles dans tout le pays.

Un aspect notable de la culture de la bière au Viêt Nam est son caractère abordable. Comparé à de nombreux autres pays, le prix de la bière au Viêt Nam est relativement bas, ce qui en fait l’un des endroits les moins chers au monde pour déguster une bière fraîche. Qu’elle soit achetée auprès de vendeurs ambulants, de restaurants locaux ou de bars, la bière est souvent proposée à un prix abordable, ce qui la rend accessible à des personnes de tous horizons.

Fait 9 : Vienam offre des sites magnifiques et de nombreuses îles.

Le Viêt Nam abrite de nombreux sites étonnants, caractérisés par des paysages pittoresques parsemés d’îles. Ces îles, disséminées le long de la vaste côte du Viêt Nam et dans ses baies envoûtantes, offrent une beauté naturelle à couper le souffle et des écosystèmes diversifiés. Voici quelques lieux remarquables avec de nombreuses îles au Viêt Nam :

  1. La baie d’Ha Long : Sans doute la destination la plus célèbre et la plus emblématique du Viêt Nam, la baie d’Ha Long est réputée pour ses eaux émeraude et ses milliers d’îles calcaires surmontées d’une végétation luxuriante. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la baie d’Ha Long attire chaque année des millions de visiteurs.
  2. Archipel de Cat Ba : Située dans la baie d’Ha Long, Cat Ba est la plus grande île de la région et sert de porte d’entrée à l’archipel environnant. Avec son littoral accidenté, ses criques cachées et ses forêts denses, Cat Ba offre des possibilités de randonnée, de kayak et d’exploration des plages.
  3. Îles Con Dao : Situées au large de la côte sud du Viêt Nam, les îles Con Dao sont connues pour leurs plages immaculées, leurs eaux cristallines et la richesse de leur faune et de leur flore marines. L’archipel est une destination populaire pour le snorkeling, la plongée et l’observation de la faune et de la flore, avec plusieurs parcs marins protégés et zones de conservation.
  4. Île de Phu Quoc : La plus grande île du Viêt Nam, Phu Quoc, se trouve dans le golfe de Thaïlande et possède des plages idylliques, des forêts luxuriantes et des récifs coralliens éclatants. Avec son atmosphère décontractée et ses stations balnéaires luxueuses, Phu Quoc est un choix de premier ordre pour la détente et les activités nautiques telles que la natation, la plongée avec tuba et la voile.
  5. Îles Cham : Situées au large de Hoi An, dans le centre du Viêt Nam, les îles Cham sont réputées pour leurs plages immaculées, leurs eaux claires et leurs récifs coralliens éclatants. Désignées comme réserve de biosphère par l’UNESCO, les îles offrent des possibilités de plongée avec masque et tuba et d’exploration de leur riche patrimoine culturel et écologique.
Kris MartynCC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Fait 10 : Le Viêt Nam possède une biodiversité étonnante

Le Viêt Nam peut se targuer d’une incroyable biodiversité, grâce à la diversité de ses écosystèmes, de ses climats et de ses caractéristiques géographiques. Des forêts tropicales luxuriantes aux mangroves côtières, le Viêt Nam abrite une remarquable variété d’espèces végétales et animales, dont beaucoup sont endémiques à la région. Voici quelques points forts de l’étonnante biodiversité du Viêt Nam :

  1. Forêts tropicales humides : Les forêts tropicales humides du Viêt Nam, en particulier dans des régions comme les hauts plateaux du centre et les provinces du nord-ouest, abritent une riche biodiversité. Ces forêts abritent une myriade d’espèces végétales, notamment des orchidées rares, des arbres feuillus imposants et des plantes médicinales uniques.
  2. Forêts de mangroves : Le long du vaste littoral vietnamien, les forêts de mangroves prospèrent dans les eaux saumâtres des deltas fluviaux et des estuaires. Ces écosystèmes vitaux constituent un habitat essentiel pour de nombreuses espèces marines, notamment des poissons, des crabes et des crevettes, tout en servant de tampon contre l’érosion côtière et les ondes de tempête.
  3. Récifs coralliens : Les eaux côtières du Viêt Nam sont parsemées de récifs coralliens dynamiques, en particulier dans des régions comme les îles Con Dao et la baie de Nha Trang. Ces récifs coralliens abritent un éventail éblouissant de vie marine, notamment des poissons colorés, des tortues de mer et des invertébrés, ce qui en fait des destinations populaires pour les amateurs de plongée avec masque et tuba et de plongée sous-marine.
  4. Espèces menacées : Le Viêt Nam abrite plusieurs espèces menacées ou en danger critique d’extinction, telles que le tigre d’Indochine, l’éléphant d’Asie et le rhinocéros de Java. Des efforts de conservation sont en cours pour protéger ces espèces emblématiques et leurs habitats des menaces telles que la perte d’habitat, le braconnage et le commerce illégal d’espèces sauvages.
  5. Le delta du Mékong : Le delta du Mékong, dans le sud du Viêt Nam, est une région riche en biodiversité, caractérisée par un réseau complexe de rivières, de zones humides et de plaines inondables. Ce paysage fertile abrite une grande variété d’espèces aquatiques et terrestres, notamment des oiseaux migrateurs, des poissons d’eau douce et diverses communautés végétales.
Please type your email in the field below and click "Subscribe"
Subscribe and get full instructions about the obtaining and using of International Driving License, as well as advice for drivers abroad