1. Permis de conduire international
  2.  / 
  3. Blog
  4.  / 
  5. 10 faits intéressants sur l'Afghanistan
10 faits intéressants sur l'Afghanistan
March 16, 2024

10 faits intéressants sur l'Afghanistan

Quelques informations sur l’Afghanistan :

  • Capitale : Kaboul.
  • Population : Environ 38 millions d’habitants.
  • Langues officielles : Pachtou et dari.
  • Monnaie : Afghan afghani.
  • Géographie : Pays enclavé au relief varié, comprenant des montagnes, des déserts et des plaines.
  • Religion : Islam, majoritairement sunnite avec une minorité chiite.
  • Gouvernement : République islamique.

Fait 1 : L’Afghanistan est gouverné par les Talibans

L’Afghanistan est gouverné par les Talibans, un groupe fondamentaliste islamique. Bien que les Talibans contrôlent des parties importantes du pays, ils ne sont pas reconnus comme le gouvernement légitime par de nombreux pays et organisations internationales. Au contraire, elle est désignée comme une organisation terroriste par plusieurs pays en raison de ses antécédents en matière de violations des droits de l’homme, notamment en ce qui concerne le traitement des femmes et des minorités, ainsi que de son soutien au terrorisme.

Fait 2 : L’Afghanistan produit environ 90 % de l’héroïne mondiale.

L’Afghanistan est le premier producteur mondial d’opium, la matière première utilisée pour fabriquer l’héroïne. On estime que l’Afghanistan produit environ 90 % de l’opium mondial, qui est ensuite transformé en héroïne. La culture du pavot à opium et la production d’héroïne sont des composantes majeures de l’économie afghane.

La consommation d’opium est très répandue en Afghanistan, non seulement comme source de revenus grâce à la culture et au trafic, mais aussi comme substance consommée à l’intérieur du pays. L’opium est traditionnellement utilisé depuis longtemps en Afghanistan, où il est parfois consommé à des fins médicinales ou dans le cadre d’une pratique culturelle.

Toutefois, la disponibilité généralisée de l’opium a également entraîné d’importants problèmes de toxicomanie et d’abus au sein de la société afghane. La dépendance à l’opium et à ses dérivés, dont l’héroïne, pose de graves problèmes sanitaires et sociaux aux individus, aux familles et aux communautés de tout le pays.

Fait 3 : L’Afghanistan a connu le bouddhisme dans l’Antiquité

L’Afghanistan possède un riche patrimoine bouddhiste qui remonte à l’Antiquité. Au cours du premier millénaire de notre ère, l’Afghanistan était un centre majeur du bouddhisme le long de la route de la soie. La région abritait de nombreux monastères bouddhistes, stupas et autres monuments religieux.

L’un des exemples les plus célèbres d’architecture bouddhiste en Afghanistan est l’ancienne ville de Bamyan, située dans la partie centrale du pays. La vallée de Bamyan abritait autrefois deux grandes statues de Bouddha, connues sous le nom de Bouddhas de Bamyan, qui ont été sculptées à flanc de falaise au cours du 6e siècle de notre ère. Ces statues colossales, qui mesurent plus de 50 mètres de haut, étaient parmi les plus grandes statues de Bouddha debout au monde jusqu’à ce qu’elles soient détruites par les Talibans en 2001.

Outre les bouddhas de Bamyan, l’Afghanistan est parsemé de nombreux autres sites bouddhistes, notamment d’anciens monastères, des stupas et des grottes creusées dans la roche et ornées d’œuvres d’art et d’inscriptions bouddhistes.

Note : Si vous prévoyez de visiter le pays, renseignez-vous pour savoir si vous avez besoin d’un permis de conduire international en Afghanistan pour conduire.

Fait 4 : L’Afghanistan a connu de nombreuses guerres ces derniers temps.

L’un des conflits les plus marquants de l’histoire récente de l’Afghanistan a été l’invasion soviétique de l’Afghanistan, qui a débuté en 1979 et a duré près d’une décennie. La guerre soviéto-afghane a entraîné des destructions, des déplacements et des pertes humaines de grande ampleur, ainsi que d’importants bouleversements politiques et sociaux.

Après le retrait des forces soviétiques en 1989, l’Afghanistan est entré dans une période de guerre civile et d’instabilité, où diverses factions se disputent le pouvoir. Le pays a été encore plus déstabilisé par la montée en puissance des Talibans, un groupe fondamentaliste islamique qui a pris le contrôle d’une grande partie de l’Afghanistan au milieu des années 1990.

L’invasion de l’Afghanistan par les États-Unis et leurs alliés en 2001, en réponse aux attaques terroristes du 11 septembre, a conduit au renversement du régime taliban. Toutefois, les deux décennies qui ont suivi ont été marquées par des conflits, des insurrections et une instabilité permanents, ainsi que par des efforts visant à établir un gouvernement stable et démocratique en Afghanistan.

Fait 5 : L’Afghanistan est un pays montagneux

L’Afghanistan est un pays montagneux, caractérisé par un terrain accidenté et une topographie variée. La chaîne de montagnes de l’Hindu Kush domine une grande partie du paysage, traversant le pays en diagonale du nord-est au sud-ouest.

Ces montagnes sont parmi les plus hautes du monde, avec de nombreux sommets dépassant les 7 000 mètres d’altitude. Parmi les plus hauts sommets, citons le Noshaq, qui est la plus haute montagne d’Afghanistan, et le Tirich Mir.

Outre l’Hindu Kush, l’Afghanistan abrite également d’autres chaînes de montagnes, telles que le Pamir et les monts Sulaiman, ainsi que de vastes plateaux et des plaines de haute altitude. Ces régions montagneuses façonnent non seulement la géographie du pays, mais jouent également un rôle crucial dans son climat, son hydrologie et sa biodiversité.

Fait 6 : Depuis l’indépendance, l’Afghanistan a eu 26 drapeaux.

L’Afghanistan a eu au total 26 drapeaux différents. Chaque drapeau représentait différentes périodes de l’histoire du pays, marquées par des changements de gouvernement, d’idéologie et de régime politique.

Le premier drapeau de l’Afghanistan a été adopté en 1919, lorsque le pays a obtenu son indépendance de l’influence britannique. Depuis lors, l’Afghanistan a connu de nombreux changements politiques, notamment l’instauration de monarchies et de républiques, ainsi que le règne des talibans.

Le dessin du drapeau afghan a évolué au fil du temps, reflétant les changements de pouvoir politique et d’identité nationale. Les éléments communs aux drapeaux afghans sont les couleurs noire, rouge et verte, ainsi que des symboles tels que l’emblème national ou la Shahada (credo islamique).

Fait 7 : Kaboul est vieille de plus de 3 500 ans

Les origines de Kaboul remontent à l’Antiquité, lorsque la ville était connue sous le nom de “Kubha” ou “Kubhaya” dans les textes sanskrits et servait de centre commercial stratégique le long de la route de la soie. Au cours de sa longue histoire, Kaboul a été influencée par diverses civilisations, notamment les Perses, les Grecs, les Mauryens, les Kushans et les empires islamiques.

Au fil des siècles, Kaboul a joué un rôle important dans la politique, le commerce et la culture de la région. Elle a été un centre d’apprentissage, d’art et de commerce, attirant des personnes d’origines diverses et contribuant à son riche patrimoine culturel.

Fait 8 : L’Afghanistan compte de nombreuses nationalités et langues.

Le groupe ethnique le plus important en Afghanistan est celui des Pachtounes, qui résident principalement dans les régions du sud et de l’est du pays. Parmi les autres groupes ethniques importants figurent les Tadjiks, les Hazaras, les Ouzbeks, les Aimaks, les Baloutches et les Turkmènes, entre autres.

Cette diversité ethnique s’accompagne d’une multitude de langues parlées dans tout l’Afghanistan. Les deux langues officielles de l’Afghanistan sont le pachto et le dari (un dialecte du persan), qui sont largement parlées par les différents groupes ethniques du pays. Outre le pachto et le dari, il existe de nombreuses autres langues et dialectes parlés par divers groupes minoritaires, notamment l’ouzbek, le turkmène, le balochi, les langues pamiri, etc.

Fait 9 : L’Afghanistan possède de superbes mosquées et une architecture traditionnelle.

Un exemple notable est la Grande Mosquée de Herat, également connue sous le nom de Mosquée du Vendredi ou Mosquée Jami, située dans la ville occidentale de Herat. Datant du 12e siècle, cette magnifique mosquée est réputée pour ses tuiles, ses minarets et ses dômes complexes, qui témoignent de la beauté de l’architecture islamique.

Une autre mosquée emblématique de l’Afghanistan est la Mosquée bleue, située dans la ville de Mazar-i-Sharif, au nord du pays. Construite au XVe siècle, la Mosquée bleue est célèbre pour ses tuiles bleues exquises et sa calligraphie ornée, ce qui en fait un chef-d’œuvre de l’architecture timuride.

Outre les mosquées, l’Afghanistan s’enorgueillit d’une riche architecture traditionnelle, notamment d’anciennes citadelles, de forteresses et de villes historiques. Des villes comme Kaboul, Balkh et Bamyan sont parsemées de maisons traditionnelles en briques de terre, de bazars et de caravansérails, offrant un aperçu du riche patrimoine architectural de l’Afghanistan.

Fait 10 : Le tourisme vers l’Afghanistan existe, mais il est dangereux et coûteux.

Le riche patrimoine culturel de l’Afghanistan, ses paysages époustouflants et ses sites historiques attirent des voyageurs aventureux, des historiens et des photographes prêts à prendre le risque d’explorer les attraits du pays. Les destinations les plus prisées sont l’ancienne ville de Kaboul, les bouddhas de Bamyan (malgré la destruction des plus grands bouddhas par les talibans en 2001), la Mosquée bleue de Mazar-i-Sharif et la beauté sauvage des montagnes de l’Hindu Kush.

Toutefois, en raison des conditions de sécurité, les voyageurs qui se rendent en Afghanistan sont confrontés à des risques importants, notamment la menace terroriste, les enlèvements et les conflits armés. En outre, le manque d’infrastructures touristiques, notamment d’hôtels, de moyens de transport et de guides, peut rendre les voyages en Afghanistan difficiles et coûteux.

Please type your email in the field below and click "Subscribe"
Subscribe and get full instructions about the obtaining and using of International Driving License, as well as advice for drivers abroad